Le casino du futur sans banque, c’est possible ?

Que diriez-vous de jouer sur des casinos en ligne ou même des casinos terrestres, sans banque ? C’est un concept assez original puisqu’il défie toute l’organisation originelle du concept des casinos en ligne. La plupart du temps, les établissements de jeux, qu’ils soient en ligne ou terrestre, sont les grands gagnants. Cependant, lors du salon du Gaming par excellence tenu à Berlin en octobre 2014, des petits idéalistes ont façonné un concept de casinos sans banque où tout le profit reviendrait aux joueurs. Pour en savoir plus sur ce projet utopique, suivez-nous dans la suite de cet article !

Le système ‘No House’ pour les joueurs

Ce nouveau projet relève du rêve certes, mais il s’appuie sur une logique assez solide. En effet, ce projet est dû à deux experts du domaine des jeux, qu’ils soient en ligne ou sur la terre ferme. C’est en octobre dernier que les deux esprits novateurs ont pris leur courage à deux mains et ont annoncé leur projet lors du salon officiel Excellence in Gaming à Berlin. L’objectif est simple, le projet baptisé ‘No House’, ‘Sans Maison’ en français, a pour seul et unique but d’instaurer un climat de jeu dont l’équité serait inégalable. En effet, alors qu’en temps normal les casinotiers sont ceux qui profitent le plus du système du e-casino, les inventeurs de ce concept souhaitent renverser la tendance. Les chances de gains des joueurs sont nettement inférieures aux gains assurés des casinotiers. Cette option permettrait d’optimiser les probabilités de gains des joueurs, puisque ces derniers se partageraient équitablement les gains dans leur intégralité sans aucune taxe infligée par l’établissement sur lequel ils joueraient.

Cette option permettrait d’optimiser les probabilités de gains des joueurs, puisque ces derniers se partageraient équitablement les gains dans leur intégralité sans aucune taxe infligée par l’établissement sur lequel ils joueraient.

Les deux optimistes, pas si utopistes que ça proposent une logique très solide pour le développement de ce projet. La réalisation de ce concept est ancrée dans le principe même des fondements d’Internet. En effet, les deux chercheurs estiment que la compréhension ainsi que l’utilisation du P2P seraient une manière très simple d’appliquer concrètement l’idée même d’un casino sans banque. En effet, il suffirait de pouvoir mettre en contact des joueurs ayant effectué des paris directement opposés. Ainsi, le joueur qui aura eu du nez et fait le pari gagnant, sera assuré de gagner la mise du ou des joueur(s) malchanceux.

Un bémol du côté des casinotiers

Nous sommes d’accord : bien que le projet s’appuie sur une logique implacable, il reste quelques détails et pas des moindres qu’il convient de prendre en considération. En effet, c’est du côté des casinotiers que ça bloque, et on s’en doute bien ! Comment un établissement de jeux, terrestre ou virtuel, pourvu de cette option, pourrait-il éventuellement générer du profit ? Si les joueurs sont mis en contact directement, le casino ne deviendrait alors qu’un vecteur offrant une plateforme sur laquelle les joueurs viendraient se rencontrer. De plus, la logique soutenue par nos deux génies ne tient pas la route concernant certains jeux de tables, qui requièrent une occupation totale des cases afin de pouvoir démarrer une partie. La nouvelle logique de jeux n’inclurait pas certaines disciplines telles que le poker ou encore les paris sportifs, qui représentent tout de même un pourcentage important des jeux en ligne.

Les détenteurs de cette idée originale souhaitent néanmoins rassurer les casinotiers en prévoyant le développement d’un second marché qui pourrait s’offrir à eux. En effet, les joueurs qui décideraient de quitter la partie devront revendre le montant de leur pari à un autre joueur à un taux minimum, ce qui permettrait aux casinotiers de récupérer la différence entre le pari de base et le profit de sa revente. C’est une option qui, en théorie, tient la route. Nous sommes donc impatients de voir quels seront les établissements qui l’adopteront dans le futur !