Non à la censure – Non à la nouvelle loi sur les jeux d’argent : signez la pétition

Vous aimez passer du temps sur votre casino en ligne adoré ? Vous n'êtes pas le seul ! Se divertir, remporter des gains, combler son ennui, rencontrer des joueurs qui possèdent la même passion : voici quelques unes des raisons qui poussent toujours plus d'internautes suisses à se lancer dans le monde de l'iGaming.

Seulement voilà, une nouvelle loi adoptée par la Suisse risque de bloquer votre accès aux sites de casinos en ligne basés à l’étranger. Si vous êtes assez protectionnistes, c’est une bonne mesure. Par contre, il faut aussi savoir que cette loi pourrait provoquer d’autres dérives qui limiteraient fortement votre accès au web. Par conséquent, nous souhaitons vous sensibiliser sur la possible fin de cette neutralité digitale en Suisse, et vous guider vers un plan d’action efficace que vous retrouverez sur le site https://censure-sur-internet-non.ch/fr/.

Une loi qui souhaitait protéger les joueurs en ligne

En 2012, la plupart des joueurs de casino en Suisse avaient majoritairement appelé à la révision des lois sur les jeux d’argent en ligne. L’objectif affiché était de regrouper toutes les lois sur les jeux de hasard en un seul et même texte. Cette demande était aussi stimulée par des motivations évidentes de la part des joueurs.

Par exemple, le premier projet de loi devait sensibiliser les joueurs et les protéger face aux différents dangers de l’addiction.

Mieux encore, le texte prévoyait des mesures pour lutter contre le blanchiment d’argent et l’arrangement des rencontres sportives.

Toutefois, après des années de réflexion, le Conseil national suisse et le Conseil des Etats ont choisi d’aller encore plus loin dans la révision de cette loi qui entoure les jeux d’argent. En effet, ces institutions ont décidé de fermer complètement le marché Suisse au profit des opérateurs basés sur notre territoire. Une décision qui risque d’être lourde de conséquences.

Quels changements pour votre casino en ligne préféré ?

Si l’intention de cette nouvelle loi est de protéger les joueurs face aux dérives des sites frauduleux, elle pourrait aussi être très contraignante. Voyez plutôt ce que pourrait changer cette nouvelle mesure pour les joueurs de casino en ligne :

  • Un accès impossible aux opérateurs étrangers.
  • Une limitation claire dans le choix de votre casino en ligne.
  • Une orientation vers des sites suisses qui obtiendraient un véritable monopole du marché.

Si certains citoyens estiment qu’il s’agit d’un mal pour un bien, il faut tout de même savoir que le principal sujet du débat – la protection des joueurs – n’a pas été considéré par cette réforme. Oui, car la taxe contre la dépendance au jeu a été rejetée par ces institutions. Pire encore, cette nouvelle loi est un passage en force qui risque de changer vos habitudes sur internet.

« Vous avez jusqu’au 18 janvier prochain pour sauver votre passion du casino en ligne et vos activités sur internet. »

Comment éviter cette nouvelle forme de censure ?

Effectivement, cette mesure pourrait bien nuire à la Suisse toute entière, en plus des joueurs de casino en ligne. Au sujet des craintes, de nombreux citoyens considèrent que cette loi reste une nouvelle forme de censure moderne.

Avec un accès à internet réduit, certaines informations ne seront plus disponibles au plus grand nombre d’entre nous.

Qui plus est, plusieurs spécialistes de la question digitale ont montré que cette réforme pouvait nuire considérablement au pays. Ils doutent clairement de la compétitivité de la Suisse sur le marché numérique pour le futur.

Par conséquent, une pétition a été lancée sur internet pour faire face à cette nouvelle loi. Si ce mouvement atteint les 50.000 signatures, alors le peuple tout entier pourra se prononcer sur la question. Vous avez jusqu’au 18 janvier prochain pour sauver votre passion du casino en ligne et vos activités sur internet. Pour cela, il vous suffit simplement de signer la pétition en cliquant ici.

A vous de jouer !