Le poker

Qui n’a jamais entendu parler du poker ? C’est le jeu de cartes le plus populaire au monde qui a explosé cette dernière décennie. Les variantes sont nombreuses, toutes les légendes qui entourent le poker sont plus mystérieuses les unes que les autres. La plupart des joueurs entretiennent ces mythes, mais finalement les règles du poker sont très simples. Nous allons vous expliquer les caractéristiques du Texas Hold’em, puisque c’est la version du jeu la plus répandue à travers le monde.

Le poker sur internet

Quand le poker a émergé, c’était bien entendu dans les salles de poker dédiées ou dans les tripots pour les zones où ce jeu était encore interdit. Puis, il est entré par la grande porte des casinos les plus prestigieux lorsque Las Vegas a commencé à devenir la capitale mondiale du jeu. Par la suite, avec l’arrivée d’internet, les casinos en ligne ont creusé leur place dans le cœur des joueurs qui n’avait pas un accès géographique à un casino. Comme tous les jeux, le poker a subi un « lifting » pour s’adapter au mieux aux différences entre le poker « physique » et le poker « virtuel ».

Aujourd’hui, le poker en ligne tient une place majeure dans les compétitions de poker, puisque les qualifications aux grandes finales d’événements spectaculaires comme les WSOP se font sur internet. Winamax ou Pokerstar ont leurs propres compétitions à l’échelle planétaire et ces vrais shows à l’américaine sont impressionnants. Les joueurs professionnels se sont développés un peu partout et se connecter à un site de poker en ligne pour eux, c’est un peu comme vous, quand vous arrivez au bureau. Ils se déplacent de temps en temps pour les grandes étapes de compétition, mais la plupart du temps, ils jouent en ligne pour se préparer, se qualifier ou tout simplement se perfectionner !

Les règles de la variante la plus connue, le Texas hold’em

Le but du jeu au Texas Hold’em est d’avoir la meilleure combinaison de cartes en les couplant avec les 5 cartes « publiques » du centre de la table. Puisque vous ne savez pas si vos adversaires ont une meilleure main que vous, il s’agira de trouver des parades pour soit intimider vos adversaires, soit les pousser à parier un maximum en vous posant en outsider. Ce sont les subtilités du bluff que nous aurons l’occasion de détailler dans un autre article.

Pour jouer au poker, il est indispensable de connaître les mains de poker pour savoir si cela vaut la peine de la jouer ou si vous devriez vous coucher en attendant d’avoir une base solide. La plus faible des mains est la paire, qui se compose, comme son nom l’indique, de deux cartes avec la même valeur faciale, comme une paire de 8 par exemple. La plus importante, et la plus rare des mains est la quinte flush royale. Elle contient un As, un roi, une dame, un valet et un 10, tous de la même couleur (au poker, la couleur signifie le symbole, c’est-à-dire le pique, le cœur, le carreau ou le trèfle.)

Le déroulement d’une partie est simple. Le jeton de « Dealer » est distribué, c’est celui qui distribue les cartes, au tour suivant, c’est son voisin de gauche qui en héritera et ainsi de suite. Un jeton de petite blinde et de grosse blinde sont des jetons qui obligent leur détenteur (qui change à chaque tour) à poser une mise obligatoire pour ouvrir le jeu. Ensuite, chacun détermine pendant ce premier tour s’il veut jouer la main qu’il a. Si c’est le cas, il pose la même somme que la dernière mise sur la table. Sinon, il se couche.

Il peut aussi déjà « raise », c’est-à-dire augmenter la mise, pour intimider ses adversaires. Une fois que le tour est terminé, les jetons se déplacent d’un joueur à gauche, et le dealer pose trois cartes face visible au milieu de la table, que l’on appelle le flop. Chacun mise à sa guise, en ayant le choix de check (suivre gratuitement), raise (miser plus) ou fold (se coucher). Le tour fini, les jetons se déplacent une nouvelle fois vers la gauche et une quatrième carte est posée à côté du flop, c’est la turn. Le troisième tour d’enchères débute de la même manière que les autres. Puis, la river, la cinquième carte, est posée à côté de la turn. Le dernier tour d’enchère démarre. Soit les joueurs se couchent pendant ce tour ou bien jouent le tout pour le tout. Les cartes sont ensuite retournées, et le joueur qui a la combinaison la plus forte emporte la partie et le pot, constitué de toutes les mises de la main.

Vous l’aurez compris, le Texas Hold’em présente un concept très facile à maîtriser. Seules les techniques de bluff vous seront indispensables à étudier si vous voulez éviter le tilt à une table de pros ! Bonne chance !

Vous avez envie d’explorer les horizons d’autres jeux ?

C’est dans les articles suivants que vous trouverez votre bonheur :