Les suisses veulent réinventer le casino !

Encore et toujours, mais cette fois-ci plus que jamais, la crise économique pèse extrêmement lourd sur le secteur des maisons de jeux d’argent en Suisse. Entre 2007 et 2013 les revenus générés par les casinos terrestres suisses et européens en général, n’ont jamais été aussi bas. Le marché des casinos touche le fond. Malgré cela, certains cainotiers disposeraient d’idées novatrices afin de redynamiser ce secteur en crise depuis bientôt 10 ans. Pour en savoir plus sur le potentiel essor de ce marché, suivez de près notre article !

Un secteur en détresse

SOS casino en détresse ! Le produit brut des jeux d’argent en Suisse n’a jamais été aussi bas. Les opérateurs enregistrent une diminution de 25% soit un montant total de 746 millions de francs en l’espace de 6 ans seulement. Comme de la neige au soleil, les recettes ne cessent de disparaître. Avec la crise économique, le budget destiné aux loisirs pour l’ensemble des joueurs a nettement diminué. S’ajoute à ceci, les régulations relatives aux casinos terrestres telles que : l’interdiction de fumer à l’intérieur des établissements, les régulations plus avantageuses pour les casinos en ligne et les taux de taxation.

Les casinotiers suisses ont décidé de réinventer les attributs traditionnels des casinos terrestres.

Un autre souci plutôt surprenant étant donné la conjoncture actuelle, est la multiplication des casinos terrestres en Suisse. Nous comptons un total de 21 casinos terrestres qui se partagent le marché suisse. Les autorités considèrent que ce nombre est déjà très élevé et ne devrait en aucun cas augmenter d’ici les années à venir. En effet, si les quelques casinos existants ne sont pas rentables, à quoi bon en développer davantage ?

De nouvelles stratégies pour mieux rebondir

L’une des stratégies choisies par de nombreux casinotiers est de déployer leurs activités dans des lieux qui attirent une plus grande clientèle. De nombreux établissements américains se sont déjà lancés à la conquête de Macao, en plus de leurs activités sur le sol américain. Ce nouveau mouvement d’exportation des maisons de jeux d’argent a lancé le débat en Suisse. Toutefois, les casinotiers helvètes ont statué sur une révision des produits offerts par les casinos. C’est une idée qui a attisé notre curiosité et voici les quelques informations que nous avons été en mesure de réunir sur le sujet.

Les casinotiers suisses ont décidé de réinventer les attributs traditionnels des casinos terrestres. En effet, sachant que le point commun entre l’ensemble des casinos est le fait que les jeux d’argent rapportent de moins en moins en général, les casinotier helvètes comptent investir sur les offres dites périphériques. Ce terme général, englobe l’ensemble des produits et services offerts par les casinos, autres que leur gamme de jeux. En première position de cette nouvelle mesure, nous retrouvons la gastronomie, avec l’offre de restauration proposée par les établissements de jeux. En seconde position, nous retrouvons le développement de complexe hôteliers par les casinotiers eux-mêmes. Les casinotiers helvètes voient en cette diversification d’offre de produits et de service l’ultime issue de secours à cette chute de revenus.