Tous les moyens sont bons pour assouvir ses envies de jeux

Un quinquagénaire aurait abusé de tierces personnes, sa mère inclue, afin d’assouvir sa passion du jeu. Ce n’est pas la première fois qu’une histoire pareille fait surface. Cependant, les sommes d’argent mises en jeu par ce monsieur avoisinent les 4 millions d’euros. Il lui est arrivé de perdre jusqu’à 100 000 euros en un après-midi sur des machines à sous. Nous revenons sur le destin de ce joueur accro démasqué, qui montre bien les déboires liés à la passion du jeu sans limite. Pour plus d’information sur cette histoire plutôt insolite, poursuivez-donc la lecture de cet article !

Le profil du quinquagénaire

Ce joueur accro aux jeux de casino est un courtier en immobilier qui a été peu à peu dévoré par la passion du jeu. Celui-ci a eu recours à des malversations financières auprès de ses amis, collègues et même sa famille. Afin d’assouvir son addiction aux jeux, ce courtier en immobilier de profession en a été jusqu’à usurper à sa mère le montant de 2,6 millions d’euros, ce qui a mis la puce à l’oreille de la famille du joueur excessif.

Afin d’assouvir son addiction aux jeux, ce courtier en immobilier de profession en a été jusqu’à usurper à sa mère le montant de 2,6 millions d’euros.

Nous avons extrait des informations directement à la source et voici ce que nous a confié ce joueur abusif : « Je ne peux expliquer d’où m’est venue cette addiction aux jeux de casino. J’ai fréquenté, dans un premier temps, le casino de Montreux et je me suis rendu plus tard en France pour m’essayer à d’autres casinos terrestres. Mon jeu de prédilection était les machines à sous. » La plupart des addictions au jeu passe tout d’abord par les machines à sous, qui restent les outils les plus simples à comprendre avec des mises de base raisonnables pour entrainer les joueurs les plus faibles vers l’addiction.

Le procès de ce joueur abusif

Ce mardi, le père de famille était entendu par la justice afin de répondre de ses abus financiers face aux personnes auxquelles ce dernier doit de l’argent. Le montant des emprunts effectués par ce quinquagénaire est de 4 millions d’euros. Une grande partie de cette somme a fini dans les caisses des salles de casinos dans lesquelles il jouait, et le reste fut utilisé afin de maintenir son train de vie de joueur et de payer ses dettes. Comment a-t-il obtenu tout cet argent ? Le stratagème mis en place par le joueur était simple, en tant qu’agent immobilier, ce dernier proposait à ses clients des placements immobiliers ou encore leur faisait signer des promesses de ventes sur des immeubles hors de leur portée.

Personne ne se doutait de rien, et l’accusé continue alors de tenter de justifier ses actions : « J’ai été pris dans une véritable spirale infernale. Je misais 100 jetons de 10 euros sur les machines à une vitesse folle et il m’arrivait de perdre très souvent. Lorsque la chance me souriait enfin et que je gagnais, je remettais sans aucune hésitation tout en jeu en espérant remporter des millions d’euros.» Alors que la mère de l’accusé, impassible suggère la prison, le tribunal, quant à lui, rendra son verdict à la fin de la semaine !